Feinter ou intégrer? A vous de choisir!

Feinter ou intégrer? A vous de choisir!

Etre entrepreneur, c’est aussi rechercher constamment à améliorer sa pratique. Suivre des cours, apprendre des techniques nouvelles et pas seulement pour sa pratique mais aussi pour renforcer son mental font partie des activités « cachées » d’un entrepreneur. Avec Sara, nous avons suivi un cours sur le TTC (thérapie cognitive comportementale) et plus précisément sur la notion de « Fake it until you make it ».

Une méthode qui permet notamment de booster sa confiance et d’améliorer ses compétences. On vous en donne trois clés à appliquer dans votre quotidien.

Il y a un dicton anglais qui dit  « Fake it until you make it ». Littéralement, ça veut dire « Mime-le  jusqu’à ce que tu l’intègres ». Certains parlent de philosophie de vie. D’autres diront que ça peut être assimilé à de l’imposture. Selon Wikipédia, « Fake it until you make it » est un aphorisme qui résume les principes de la thérapie cognitive comportementale (TCC). L’idée est qu’en imitant la confiance, la compétence et l’optimisme, une personne peut développer ces qualités dans son quotidien.

En d’autres termes, mimer un comportement jusqu’à ce qu’il s’ancre est un moyen de changer un comportement au profit d’un autre.

Alors comment mimer un comportement qui ne nous appartient pas sans tomber dans l’imposture ?

Nouveauté et inconfort

Toute nouvelle situation est potentiellement inconfortable. La nouveauté nous fait sortir de notre zone de confort. Selon cette méthode, si on est pas à l’aise, ce qui est bien compréhensif, il suffirait de sourire et de faire comme si tout allait bien. Au départ, on peut être sceptique. Mais on nous redit : « Mimez-le, souriez simplement sans vous poser de question et observez ».En tant qu’entrepreneur, on mise parfois sur un pari risqué. On peut se retrouver dans des situations inconnues et c’est souvent seul que nous y faisons face. Appliquer « le Fake It » peut alors vous être utile.

Ne paniquez pas. Si vous vous êtes lancés dans cette aventure, c’est que vous aimez ce que vous faites. Et si vous en êtes là, ce n’est pas par hasard : vous avez les atouts pour mener vos projets à bien. Si vous en doutez au début, mimez que vous êtes à l’aise. Vous mènerez vos premiers projets, ça ira bien et vous saurez que vous avec les clés pour réussir. Ca va vous booster

Cependant, ce n’est pas une solution à long terme. C’est une solution qui vous aide à prendre confiance et à améliorer vos compétences. Vous pouvez bien sûr faire semblant toute votre vie. Mais là vous ne ferez que tomber dans l’imposture.

Il faut que vous intégriez ces qualités.

« Fake it until you make it » est un conseil pour vous aider à affronter la difficulté présente, à la comprendre et à trouver comment la dépasser. Il faut faire « comme si », le temps que ça s’intègre.

3 clés pour « mimer » sans devenir un imposteur

  1. Souriez : sourire aide à se sentir bien et à se détendre. Sourire nous rend heureux. A  croire qu’il y’a un lien entre nos zygomatiques qui se soulèvent et la zone de bonheur de notre cerveau. Sourire pour faire croire qu’on est heureux, c’est le début du « Fake it until you make it » !
  2. Souvenez-vous de vos victoires : repenser à ses bons résultats et ses réussites stimule le moral. On se souvient de « comment on a assuré » par le passé et il n’y a aucune raison de ne pas le refaire.
  3. Entourez-vous de gens qui croient en vous : avoir des personnes qui vous soutiennent et vous estiment vous aidera à donner le meilleur de vous-même.

En appliquant ces 3 clés, vous verrez rapidement que vous avez fait le bon choix et que vous avez les atouts et les compétences pour y arriver. Vous n’aurez alors plus besoin de mimer, vous en aurez été convaincu ; l’intégration s’est réalisée !

Pour les curieux, oui nous avons fait le test. Pendant une semaine, on s’est mise dans un état d’esprit positif, on a relégué les pensées négatives et on a beaucoup souri. Tous les soirs, on a écrit nos petites victoires. Vous dire que cela a marché ? vous ne nous croiriez pas ! Pourtant c’est le cas. C’était un peu comme si le soleil brillait toujours dans un petit coin de notre esprit et c’était fortement agréable

Sara et Patricia

Des sources d’inspirations